Associations en fête à Allonnes : SdN 72 présent ! Et, mairie pour la Paix !


Dimanche 24 septembre 2017 de 10 à 18 heures — Allonnes

Le samedi à La journée des possibles (au Mans, c’est là : à venir ), le dimanche à Associations en fête (à Allonnes) [1], les « infokiosques » d’SdN 72 se suivent, mais ne se ressemblent pas !

 

 

Qu’en dire ?

Journée en demie teinte cette année. Probablement moins fréquentée. C’était déjà le cas l’année passée. La sombritude météorologique ? Sociale ? Le bruit sourd déjà (côté organisation), d’une nouvelle formule pour 2018. Une attrition de la fête, mais aussi de notre stand, dont Clément (prénom d’emprunt), suggère d’en repenser la formule avec une accroche plus animée, avec la proposition d’un quize par exemple, d’une projection vidéo, de jeu… On sera à l’écoute de vos propositions.

Visites de courtoisie habituelles, de nos sympathisants, connaissances, élus, maire (pour la paix ! infra), de dissidents de l’Aven (Association des vétérans des essais nucléaires de la Sarthe et/ou de l’Arac [2]), de militants associatifs et du PC dont on observe une mutation — lente —, mais infiniment moins nucléariste. Pas de député réélu, qui, les années passées observait un ridicule évitement en passant au large de notre stand (avec, les deux dernières années, une mise en scène pitoyable de sa remplaçante alors qu’il était ministre de l’agriculture en fonction) !

Quelques contacts moins convenus aussi. Une ancienne voisine de la centrale de Penly, angoissée pour sa famille restée à proximité par la force des choses. Un ex-travailleur — nomade — du nucléaire (ceux qu’on nomme viande à neutrons) fort heureux d’avoir tiré sa révérence à l’infernal enchaînement de ses précaires missions dans le nucléaire. En sort-on vraiment, sanitairement et psychologiquement indemne ?

En complément de notre diffusion de tract, SdN 72 a aussi donné de la voix ! Au micro ! Une annonce un peu tardive dans l’après midi, mais le message sur la sono du rassemblement « Stop EPR » à Saint-Lô, le déplacement en bus à partir du Mans et l’énumération de quelques bonnes raison de s’y rendre ont bien été diffusées sur l’ensemble de la manifestation.


Maires… pour la Paix

Depuis cette année la ville d’Allonnes adhère à l’association AFCDRP— Maires pour la Paix France (Association Française des communes, départements et régions pour la Paix) [3]. Elle recevra d’ailleurs un « diplôme » signé du maire d’Hiroshima le 30 septembre prochain lors du « Concert pour la Paix » à la salle Jean Carmet en lieu et place ou y sera également remis le prix « Culture de Paix Yvon Luby ». Mobilisés le même jour sur la manifestation à Saint-Lô contre l’EPR de Flamanville, c’est là : , hélas nous n’en serons pas !

Destruction(s) massive(s)

Un peu plus tard, le 11 novembre, Allonnes sera aussi le rendez-vous de plusieurs associations, la Libre Pensée, l’Union pacifiste, l’Arac (cf. note 2), devant la stèle Pour la Paix et la Liberté aux Victimes des Guerres [4]. Rassemblement contre les guerres et pour la réhabilitation des soldats fusillés pour l’exemple (lors de la première guerre mondiale de 14-18 et des ineptes « stratèges » de cette boucherie). Chaque année, les fauteurs de guerre y sont copieusement fustigés (courses aux armements, engagements militaires, budget militaire, absence aux négociations du TNP…) et tout particulièrement les armes nucléaires.

Nos voisins du stand d’à côté

Nous n’avions qu’une voisine de stand, l’association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) ! Outre sa défense des consommateurs, nous avons apprécié son invitation à la retenue dans ses supports de communication et la préconisations d’éco-gestes dans au moins une de ces publications à disposition.  Une invitation à une « une approche plus responsable dans le logement, au travail, en voyage pour réduire la pollution et les déchets »« de multiple façons d’économiser de l’énergie sans affecter votre qualité de vie et de réduire l’impact sur l’environnement ».

Nous avons évidemment repéré les mesures qui concernent l’usage des appareils ménagers électriques : audiovisuels, éclairage, branchements (les locataires n’ont pas la main sur leur système de chauffage)… et du radon concernant l’air intérieur. Son relevé des postes de consommation domestique : froid 32 % ; lavage 21 ; éclairage 14 % ; sèche linge 14 % ; audiovisuel 12% ; autres : 7 %. Dans tous les cas, surveiller l’étiquette, prioriser le classement en consommation : A. Proscrire E, F et G ! Classement qu’on espère plus honnête que ceux des constructeurs automobiles.


[1] Associations en fête, c’est : 65 associations (sociales, environnementalistes, culturelles, artistiques, sportives…) et 7 services municipaux à couvert sous 77 barnums « garden ». La déambulation des chics et perchées échassières d’I Perchics, et aux deux extrémités de la fête, des concerts, des spectacles et/ou des démonstration de danse, musique, chants, sports, etc.

[2] Association républicaine des anciens combattants et victimes de guerre.

[3] Loin des : Trump, Poutine, Kim Jong-un, Netanyahou, Abe… l’association des maires pour la paix s’engage pour un monde sans armes nucléaires et pour une paix mondiale durable. À contrario, notre cher pays était non seulement absent des négociations sur le Traité d’interdiction des armes nucléaires élaboré au printemps et adopté par l’assemblée générale des Nations Unies par 122 états le 7 juillet 2017, mais aussi co-auteur d’un communiqué avec le Royaume-Uni et les Etats-Unis annonçant qu’ils n’avaient aucune intention de le ratifier ni même d’en reconnaître les effets juridiques. Nonobstant la France (ainsi que les autres pays dotés) poursuit la modernisation de son arsenal militaire au Barp (33) avec le simulateur nucléaire au laser Mégajoule en violation totale de l’article VI du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Il a aussi longtemps participé à une possible propagation de ces armes en exportant des centrales (ce qu’il regrette amèrement d’être dans l’incapacité de poursuivre) et partant les moyens technologiques d’en fabriquer. Au total, plus d’une quarantaine de pays seraient en mesure de se doter d’armes nucléaires ! Comble de l’absurdité, en 2016 la France a annoncé son intention de doubler les crédits de développement des armes nucléaires !

[4] Place de la Paix, dans le Vieux bourg d’Allonnes (angle des rues Claude Chappe et Pierre Curie).


Photos : SDN 72.


Addendum : Depuis, Gilles Leproust, le maire d’Allonnes, a publiquement déclaré avoir appris — avec plaisir — l’attribution du Prix Nobel de la Paix 2017 à l’ICAN (International Campaign to Abolish Nuclear weapons), décerné le 6 octobre 2017, pour sa campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires couronnant l’adoption, le 7 juillet 2017, du traité d’interdiction des armes nucléaires, par 122 des 192 États membres de l’Onu. Le Réseau Sortir du Nucléaire adhère à cette structure. D’après un sondage IFOP d’octobre 2015, trois Français sur quatre sont favorables à la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires. Lors du précédent quinquennat, 126 députés et sénateurs avaient signés une Proposition de loi organisant un référendum sur cette question… Des cinq députés et des trois sénateurs sarthois, seule, Françoise Dubois (PS) l’avait signée.